• La consigne, c’est la consigne !

    Trois exemples, parmi d’autres, de débits de boissons « consignés » pour avoir servi à boire à des soldats en dehors des heures fixées par l’administration... Ils perdaient ainsi, pour une semaine ou 15 jours, leur clientèle militaire.

    Même à l’enseigne « Au drapeau français » ... l’heure c’est l’heure !

    Consigné le 27 octobre, déconsigné le 10 novembre, le cabaretier récidivera le 4 décembre !

    « Hébergement des réfugiésLe pantalon du réfugié »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :